réseaux sociaux

Espace Muséal Charles Fabry

Une Histoire... des Instruments.

L’espace Muséal Charles Fabry a pour mission de sauvegarder et de faire connaître les instruments scientifiques et le mobilier de la Faculté des Sciences de Marseille. Ce patrimoine couvre un peu plus d’un siècle d’histoire des sciences.

La visite du Musée est assurée par Nicolas Claire, Maître de Conférence au laboratoire PIIM d’Aix-Marseille Université et Pierre Gravier, professeur émérite.

 

Pourquoi Charles Fabry ?

Charles Fabry est né le 11 juin 1867 à Marseille. Il se consacre essentiellement à une carrière d’enseignant et dans ce cadre il enseignera à Marseille en 1893 puis à Paris. Simultanément il prépare un doctorat ès sciences sous la direction de Jules Macé de Lépinay, professeur à la Faculté des Sciences de Marseille. En 1892, il soutient à la Faculté des Sciences de Paris sa thèse sur la «Théorie de la visibilité et de l’orientation des franges d’interférences ». En 1894, la Faculté des Sciences de Marseille lui confie un poste de maître de conférences. Il travaille alors dans le laboratoire de son directeur de thèse Macé de Lépinay. Collaborant avec Henri Buisson et Alfred Perot, il participe à la mise au point de l’interféromètre de Fabry-Perot, qui lui sert notamment à démontrer, en 1913, la réalité de l’existence de la couche d’ozone, jusque-là seulement soupçonnée. Il démontre également, par l’expérience, l’effet Doppler-Fizeau, appliqué au domaine de l’optique. Dans l’œuvre scientifique de Fabry, qui comprend plus de trois cents titres, les travaux relatifs à l’optique l’emportent de loin en nombre et en importance.

  • Que découvrir?

Le musée comprend plusieurs salles d'expositions, la Salle Fabry où sont réunis de nombreux instruments d'optique et d'électricité exposés dans du mobilier ancien datant de la création du site Saint-Charles(1920), le Cabinet de Physique consacré aux instruments les plus anciens (1860 - 1900), la Salle des Calculateurs consacrée à l'histoire du calcul à l'université de 1950 à nos jours, calculatrice mécaniques, électriques puis électroniques, premiers ordinateurs, montrent l'évolution des moyens de calcul scientifique, la Salle Passé-Présent dédiée aux instruments des années 50 et à l'atelier de diffusion scientifique "Sciences d'hier et d'aujourd'hui" où l'on peut utiliser simultanément des appareils anciens et contemporains. Les instruments et les meubles les plus anciens, fin 19ème, ont appartenu à Macé de Lépinay, directeur de thèse de Charles Fabry.

On peut y trouver notamment des appareils conçus ou ayant été utilisés par Fabry, Perot, Tian et Calvet, scientifiques dont la renommée internationale reste, encore de nos jours, d’actualité dans le domaine de l’optique et de la microcalorimétrie.

 

Interféromètre Fabry-Perot, 1900

2ème exemplaire fabriqué (le 1er a été détruit), modèle étalon en état de marche, fabriqué par Amédée Jobin qui a servi de modèle pour les suivants.

Les interféromètres Fabry-Perot ont permi l'invention du LASER, la mesure de l'éloignement des galaxies, la découverte des exoplanètes, la 1er mesure de l’épaisseur de la couche d’ozone…

 

 

  •  Activités proposées
Visite commentée
  • courte: 30mn
  • complète: 1h30 avec projection de photos anciennes, histoire de la Faculté des Sciences, atelier Science d’hier et d’aujourd’hui

Atelier Sciences d’hier et d’aujourd’hui

  • durée: entre 1h et 1h30
  • sur rendez-vous pour lycéens ou groupe
     
  • manipulation d’appareils de mesure récents et vieux d'1 siècle: mesures électriques, de température et de poids
  • explications devant une maquette en état de marche de la voiture du futur: la voiture à pile à combustible
  • visite commentée du musée
  • présentation sur l’histoire de l’ordinateur

 

  • Depuis septembre 2014, 100 instruments de l'espace Muséal Charles Fabry sont accessibles sur la base de données nationales du Patrimoine Scientifique et Technique Contemporain (PATSTEC)

 

Plus d'infos: www.patstec.fr (onglet Réseau - Recherche-  Région PACA)