réseaux sociaux

Césure - doctorants

Pour un doctorant, la césure est accordée à titre exceptionnel et sur demande motivée. Il ne peut y avoir qu'une césure au cours de la thèse. Elle peut être effectuée dès le début de la 2ème année de doctorat mais ne peut l’être à l’issue de la 3ème année lorsque la préparation du doctorat se fait à temps plein. Lorsque la préparation du doctorat se fait à temps partiel (cas notamment des salariés) la césure peut être effectuée également durant la 4ème année de doctorat.

 

La césure pour quoi faire ?

Durant la césure le doctorant doit suspendre son travail de recherche dans le cadre de sa thèse. La césure peut se dérouler en France ou à l’étranger et avoir pour objet :

  • un séjour pour une formation en milieu professionnel ou un séjour dans un autre contexte de recherche dans le cadre d’une convention d’accueil entre son établissement d’origine et la structure d’accueil,
  • un engagement bénévole, service civique ou volontariat associatif,
  • le suivi d'une formation disjointe de la formation d’origine,
  • un projet de création d’activité (statut d’étudiant-entrepreneur),
  • le développement d’un autre projet personnel (permettant de valoriser le CV).

La césure pour combien de temps ?

  • 1 semestre
  • 2 semestres consécutifs sur une année universitaire ou à cheval sur deux années universitaires (semestre 2 année N + semestre 1 année N+1)

La césure débute obligatoirement en même temps que le semestre.

Quel statut pendant la césure ?

Le doctorant peut s’inscrire ou ne pas s’inscrire pendant la période de césure. Néanmoins, le doctorant présent sur un semestre de l’année universitaire doit s’inscrire. Par ailleurs, le doctorant qui souhaite bénéficier d’une convention d’accueil entre AMU et une structure d’accueil doit obligatoirement s’inscrire. Le doctorant ayant fait le choix de ne pas s’inscrire pendant la césure doit obligatoirement se réinscrire à l’issue de celle-ci. S’il ne se réinscrit pas, il s’expose à être rayé des effectifs de son école doctorale.

  • Pour le doctorant bénéficiant d’un contrat doctoral, le contrat est suspendu pendant la durée de la césure et reporté d’autant au retour. Si un doctorant bénéficiant d’un contrat doctoral ne se réinscrit pas à l’issue de la période de césure alors qu’il n’a pas maintenu son inscription durant celle-ci, il sera mis fin de plein droit à son contrat doctoral.
  • Pour le doctorant bénéficiant d’un contrat avec AMU autre qu’un contrat doctoral de type « contrat d’ingénieur » l’exécution du contrat est suspendue pendant la durée de la césure. L’échéance du contrat telle que prévue initialement ne sera pas modifiée.

Les doctorants qui resteront inscrits conserveront leur statut étudiant et les avantages sociaux qui y sont attachés. Avant le départ en césure, ils devront s’inscrire administrativement et payer les droits d’inscription, l’université leur délivrera une carte d’étudiant AMU.

Dans le cas où ils partent en césure avec une convention d’accueil signée entre AMU et une structure d’accueil, la convention doit être obligatoirement signée avant le départ en césure.

Pendant la césure, le doctorant s’engage à maintenir un lien constant avec son référent pédagogique à savoir le directeur de thèse désigné dans le contrat pédagogique, à défaut il pourrait perdre son droit à réintégration dans son école doctorale. Ce contrat garantit la réintégration au sein de son unité de recherche d’accueil et de son école doctorale.