réseaux sociaux

Informations sur les stages

 Année universitaire 2020-2021

Un stage pourra être effectué en présentiel ou à distance selon la situation de l'organisme d'accueil (entreprise ou laboratoire/unité de recherche).

Si la mission confiée au stagiaire ne peut être effectuée à distance, le stage en présentiel peut continuer ou être effectué, sachant qu'il est bien mentionné dans la convention de stage initiale que :

"L'organisme d'accueil et l'étudiant (ou les différentes parties) s'engagent à respecter toutes les recommandations et/ou mesures en vigueur prescrites par les autorités compétentes en matière de lutte contre l'épidémie de COVID-19.
Le stagiaire s'engage à signaler tout dysfonctionnement en termes d'hygiène et de sécurité à son organisme d'accueil ET à son établissement d'enseignement supérieur."

L'étudiant est alors autorisé à se déplacer entre son domicile et le lieu du stage en se munissant d'un justificatif de déplacement professionnel dûment rempli et signé par l'organisme d'accueil, de sa convention de stage, ainsi que d'une pièce d'identité.

Sinon, la transformation du "stage en présentiel" en "stage à distance" ou son interruption / report devra être formalisé par un avenant (avenant stage sortant et avenant stage entrant) à la convention de stage initiale. Rappel des Modalités de Contrôle de connaissances.

Cet avenant peut être fait par voie électronique ou scan (conformément aux articles 1366 et suivants du code civil). Mais, un échange de courriels entre l'étudiant stagiaire, l'organisme d'accueil (a minima le tuteur de stage) et l'établissement d'enseignement supérieur (a minima le tuteur enseignant) peut valider les modifications, en attendant la signature d'un avenant.

Stages à l'international au semestre 2

Les stages en dehors de l'Espace européen sont interdits.
Ceux au sein de l'espace européen sont autorisés sous réserve de l'avis du FSD (contact : fsd-mobilités@univ-amu.fr), mais sont déconseillés.

 

Situation antérieure, année universitaire 2019 2020

 

Quelques règles de base pour mieux comprendre

  • Depuis le début du confinement, si le stage ne pouvait se dérouler en télétravail, il devait être interrompu (ou suspendu) sauf, par dérogation, les stages contribuant à la lutte contre le COVID 19.
  • Le télétravail est considéré comme un travail “normal”. 
  • Dans le cadre de l’apprentissage ou du contrat pro, l’etudiant est employé par l’entreprise et donc est soumis comme les autres employés de l’entreprise aux règles de l’entreprise-employeur. Vous trouverez ici une FAQ sur l'apprentissage réalisée par le ministère du travail.
  • Il est possible de s’adapter à la situation de chaque stage, en restant dans les limites du raisonnable : par exemple il peut être acceptable de raccourcir un stage de 4 mois à 3 mois, mais passer de 4 mois à 1 mois seulement serait trop court.

 

1) Stages qui peuvent avoir lieu presque inchangés (ex :en télétravail, recherche faisable à distance car très théorique)

Les stages peuvent se poursuivre, (ou débuter) dans les circonstances presque normales, mais un avenant à la convention doit impérativement être signé. Vous trouverez ci-joint la procédure administrative adpatée à la demande d'avenant.

 

2) Stages qui doivent être profondément modifiés (lieu de stage pas accessible et télétravail impossible) : par exemple stage à l’étranger, ou stage expérimental en labo, ou entreprise ayant fermé.

-On peut envisager de repousser le stage après le 2 juin, l'étudiant devra être volontaire pour intégrer l’entreprise et celle-ci devra s'engager à garantir le respect des consignes sanitaires. Vous trouverez ci dessous les nouveaux documents: L'avenant, l'engagement de l'étudiant, la lettre du président, la lettre de la doyenne

-On peut envisager de remplacer le stage par un autre stage, qui serait possible (télétravail…), 

-On peut envisager de remplacer le stage par un stage très orienté bibliographie (soit sur le même sujet, comme adaptation du même stage, soit sur un autre sujet)

-On peut envisager de mélanger ces solutions,

-Autres solutions à inventer si nécessaire

Le but de tout cela : il faut éviter d’avoir à faire une dispense du stage, et il faut valider le stage s'il a apporté les compétences fondamentales du diplôme. Par exemple, dans un même master, en temps normal, des stages expérimentaux et des stages théoriques cohabitent sans problème pour valider le diplome.

Il faut faire un avenant de convention de stage pour arrêter ou reporter ou modifier le stage. ou une nouvelle convention si changement de stage.

Questions diverses

La possibilité de faire des jurys fractionnés si tous les stages ne se terminent pas en même temps est en cours de discussion.

Paiement des gratifications de stages repoussés, décalés, annulés… la situation n’est pas simple et est en cours de discussion.

 

3) Stages à l'étranger

Si le stage n'a pas commencé: interdiction de départ pour tous les étudiants en prévision de mobilité à l’étranger et conseil de retour dans la mesure du possible pour les étudiants actuellement à l’étranger.

Si le staga acommencé: le choix d’interrompre un stage à l'étranger et de retourner en France est à prendre par l’étudiant. AMU conseille fortement un retour en France dans les meilleurs délais en raison de :

- l'incertitude liée à l’évolution de la situation sanitaire dans les prochaines semaines dans toutes les régions du monde

- l’incertitude liée à la continuité des transports internationaux et à la possibilité réelle d’être « bloqué » dans le pays d’accueil. Aucune sanction disciplinaire, pédagogique ou financière (retenue bourse) ne sera mise en place.

Plus d'informations: https://www.univ-amu.fr/fr/public/covid19-mobilite-internationale

 

4) Prolongation de l'année universitaire

L'année universitaire 2019-2020 va probablement être prolongée jusqu'au 31 décembre 2020 afin de permettre aux étudiants de terminer leur stage. Les modalités sont en discussion. Nous vous tenons informés dès que possible.