Aller au contenu principal

Le métier de technicien des milieux aquatiques et prévention des inondations (MAPI) se décline en diverses professions s’exerçant principalement au sein de structures (1) publiques comme des syndicats de rivière, des collectivités locales et territoriales– service environnement de communes, départements, régions, Établissement public territorial de bassin –, d’organismes de surveillance de l’environnement – comme l’Office français de la biodiversité ou les agences de l’eau – ou encore de parcs naturels – régionaux ou nationaux – (2) privées comme des bureaux d’étude – en hydrobiologie, en restauration écologique, en biodiversité, en hydraulique et hydrodynamique fluviale,...

 

Pédagogie

  • OBJECTIFS

    Après une première année dans le portail scientifique Louis Pasteur, le parcours métier de technicien des milieux aquatiques et prévention des inondations (MAPI) se destine aux étudiants de la licence sciences de la vie et de la Terre de deuxième année désireux de ne pas faire d'études longues et souhaitant s'insérer post-licence dans le mode socio-économique privé.

    Le renforcement des réglementations européennes dans le domaine de l'environnement puis leur traduction en droit national afin de répondre aux changements climatiques – raréfaction des ressources en eau vs inondation – ont induit ces dernières années une augmentation des besoins en techniciens dans ces domaines.

    Le métier de technicien des milieux aquatiques et prévention des inondations (MAPI) se décline en diverses professions s'exerçant principalement au sein de structures (1) publiques comme des syndicats de rivière, des collectivités locales et territoriales– service environnement de communes, départements, régions, Établissement public territorial de bassin –, d'organismes de surveillance de l'environnement – comme l'Office français de la biodiversité ou les agences de l'eau – ou encore de parcs naturels – régionaux ou nationaux – (2) privées comme des bureaux d'étude – en hydrobiologie, en restauration écologique, en biodiversité, en hydraulique et hydrodynamique fluviale,...

  • PUBLIC VISÉ

    Le parcours est principalement ciblés sur les étudiants issus des portails Louis Pasteur et Marie Curie ou des L1en2ans Louis Pasteur et Marie Curie d'Aix-Marseille université

    Être motivé :

    ·         Désireux de ne pas poursuivre ses études après la licence

    ·         Avoir un sens pratique développé

    ·         Aimer le travail d'équipe

  • PRÉREQUIS OBLIGATOIRES

    • 60 ECTS du portail scientifique Louis Pasteur
  • PRÉREQUIS RECOMMANDÉS

    Avoir acquis de bonnes connaissances en écologie végétale, et de bonnes notions de bases en géologie et chimie.
  • STRUCTURE ET ORGANISATION

    La licence Métiers de technicien des milieux aquatiques et prévention des inondations est adossée au parcours Environnement, pollutions, milieux (SVT ENVIPOM). Elle se déroule sur deux années (Bac +2, Bac+3), soit quatre semestres. Un stage en milieu professionnel est obligatoire à la fin de chaque année.

  • SITES D'ENSEIGNEMENT

    • SCIENCES, Marseille St-Charles
  • FORMATION ET RECHERCHE

    La licence MAPI est adossée au parcours Environnement, pollutions et milieux (ENVIPOM) de la mention Sciences de la vie et de la Terre, et comprend des modules d'enseignements spécifiques professionnalisants. Les enseignants intervenants dans ce parcours effectuent leurs activités de recherches au sein des trois laboratoires majeurs d'Aix-Marseille université et du CNRS dans le domaine de l'environnement – Laboratoire de chimie de l'environnementInstitut méditerranéen de biodiversité et d'écologie marine et continentaleCentre européen de recherche et d'enseignement en géosciences de l'environnement. Les intervenants socio-professionnels de la formation appartiennent aux organismes et associations de surveillance et de gestion des milieux aquatiques – Office français de la biodiversité, Réseau régional des gestionnaires des milieux aquatiques, Maison régionale de l'eau, INRAe.

  • CONNAISSANCES À ACQUÉRIR

    C'est un parcours qui propose des enseignements fondamentaux et appliqués en écologie des milieux aquatiques (conservation et restauration des milieux), génie végétal et génie civil pour la prévention des inondations, hydrologie, hydraulique et hydrodynamique fluviale, pédologie, analyse et traitement des eaux, des sites et sols pollués. Il apporte également des connaissances connexes en réglementation et normes environnementales, en connaissances des acteurs de l'eau, en cartographie et géomatique en finances et marchés publics

  • COMPÉTENCES À ACQUÉRIR

    • Bonnes connaissances sur les fonctions et la gestion de la ripisylve
    • Connaissances de bases en hydrodynamique, hydrobiologie, chimie de l'eau 
    • Connaissance de l'écologie des milieux aquatiques
    • Connaissance de l'assainissement
    • Compétences en techniques de prélèvements chimiques et biologiques
    • Compétences en aménagement du territoire et gestion intégrée des milieux
    • Connaissance des politiques liées à la gestion de l'eau
    • Connaissance du fonctionnement des contrats de rivière
    • Connaissance en droit de l'environnement
    • Compétences en informatique
    • Connaissances du contexte institutionnel
    • Connaissance du fonctionnement des marchés publics
    • Connaissance du fonctionnement des budgets
    • Notions de communication et de médiation
  • STAGES ET PROJETS ENCADRÉS

    Stages

    Un stage d'une durée minimale de huit semaines est obligatoire en première année du parcours (Bac+2)

    Un stage d'une durée minimale de 12 semaines est obligatoire en deuxième année du parcours (Bac+3)

    Projets

    Études de cas, visites de sites, stages terrain et activités de mise en situation professionnelle permettent de compléter la formation théorique

    Un projet intégrateur – étude intégrée de la qualité chimique et écologique d'un cours d'eau – est réalisé par groupe au cours du dernier semestre.

  • MODALITÉS PÉDAGOGIQUES PARTICULIÈRES

    Les cours magistraux sont largement illustrés par des applications réelles vues au cours des nombreux travaux dirigés (apprentissages par projet) et travaux pratiques–ateliers de terrain.

    L'acquisition des compétences est évaluée au travers de contrôles continus – partiels, comptes-rendus de travaux pratiques et de sorties, exposés – et d'un examen terminal. L'évaluation des compétences est également réalisé tout au long du parcours de l'étudiant au travers de la constitution de son passeport numérique « expériences et compétences », e-portfolio évalué et validé en sortie de L3.

  • MÉTIERS VISÉS

  • DOMAINES NSF

    • 128G Droit fiscal ; Droit des affaires ; Droit pénal ; Droit de l'environnement ; Droit de la santé ; Droit de la sécurité et de la défense ; Droit du transport etc
    • 343P Nettoyage, assainissement, protection de l'environnement (organisation, gestion)
    • 111G Physique-chimie de l'environnement
    • 113G Sciences (biologie-géologie) de l'environnement, des écosystèmes
    • 213R Surveillance et protection de la forêt, de la faune sauvage et des espaces naturels
  • DÉBOUCHÉS PROFESSIONNELS

    La formation métier de «technicien des milieux aquatiques et prévention des inondations» vise à répondre aux besoins identifiés du marché de l'emploi dans le domaine de la gestion intégrée des ressources naturelles, en particulier celle des ressources en eau.

    Ces métiers – technicien de rivière, technicien prévention des inondations, agent chargé de la protection et de la sauvegarde du patrimoine naturel, technicien cynégétique, hydrobiologiste, cartographe,... – peuvent s'exercer majoritairement dans des structures publiques – notamment liée à la compétence juridique GEMAPI* confiée aux EPCI-FP** – et dans des structures privées – bureaux d'études en hydrobiologie, en restauration écologique, en biodiversité, en hydraulique et hydrodynamique fluviale,...

    *GEMAPI : Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations

    **EPCI-FP : Établissement public de coopération intercommunale à fiscalité propre

  • POURSUITES D'ÉTUDES

    Cette licence métier vise à une insertion directe dans le monde socio-professionnel.

  • LISTE DES ENSEIGNEMENTS

  • ÉTUDES À L'ÉTRANGER

    Ce parcours vise à s'insérer dans les structures publiques, parapubliques et privées en France.

  • CONTACTS

    L2–L3 : Anne-Sophie Peyou (anne-sophie.malaise@univ-amu.fr), tél. : +33 (0)4 13 55 00 72 – 3, place Victor Hugo – 133331 Marseille cedex 3

  • CONTACTS

    L2–L3 : Anne-Sophie Peyou (anne-sophie.malaise@univ-amu.fr), tél. : +33 (0)4 13 55 00 72 – 3, place Victor Hugo – 133331 Marseille cedex 3

Inscription

  • CONDITIONS D'ADMISSION

    Le parcours est directement accessible pour les étudiants issus des portails Louis Pasteur ou Marie Curie d'Aix-Marseille université.

  • RÉGIMES D'INSCRIPTION

    Ce parcours est accessible en
    • Formation initiale

Responsables du parcours